L’historique du Collège National «Unirea»

Le lycée « Unirea » a été fondé le 7 janvier 1866 par l’Ordre Princier numéro 26512 du 10 août 1865 comme premier établissement d’enseignement secondaire de cette région et parmi les premiers de Roumanie.

Dans deux ans, le gymnase avait déjà quatre classes et un petit corps enseignant préoccupé par l’accumulation du matériel didactique: appareillage pour la physique et la chimie, des collections pour la géographie, l’histoire et les sciences naturelles, une collection de monnaies anciennes. À la meme époque on a fondé aussi la bibliothèque, grâce aux 45 tomes donnés par les élèves. (La bibliothèque compte actuellement plus de 30.000 volumes.)

L’école fonctionne sans local propre jusqu’en 1880, quand on commence la construction de l’édifice, et l’appellation change de « Alexandru Ioan Cuza » en Gymnase « Unirea ».

Dans les années 1884-1885, réapparaît la cinquième classe et au cours des années suivantes, le gymnase se transforme en lycée. Cet événement a été de grande importance si l’on tient compte que dans toute la région de Buzău à Bârlad il n’y avait pas d’école similaire.

Après de longues attentes, en 1900, le lycée déménage dans l’édifice actuel qui est construit sur les plans de l’architecte Băicoianu.

Pendant l’occupation allemande de la première guerre mondiale (1917-1918), le lycée devient hôpital et l’école cesse son activité.

1908   1910

Pendant l’entre-deux-guerres, la base matérielle de l’école se développe: une salle spéciale pour la bibliothèque, un amphithéâtre de physique et de chimie, deux laboratoires pour les mêmes matières et de nouvelles salles de classe. La bibliothèque comptait plus de 10.000 volumes et le point d’attraction pour les élèves c’était l’appareil de projection des films, que l’école avait depuis 1920 et qui fonctionnait en fin de semaine.

Dans la même période, en 1928, le premier musée d’histoire et d’ethnographie de la région fait son apparition, installé dans l’édifice annexe du front de l’école et initié par le professeur Alexandru Arbore.

La seconde guerre mondiale ainsi que le tremblement de terre de 1940 ont causé de graves dommages à l’école; l’édifice étant fortement affecté et de nombreux livres et du matériel didactique ont été perdus ou détruits.

Dans la période communiste, la paranoïa de l’industrialisation et de la technique a mené à la décadence du lycée, parce qu’il a été transformé du lycée théorique en lycée industriel.

Le sérieux et la qualité de l’enseignement du Lycée « Unirea » ont fait que sa réputation dépasse les frontières du département de Putna en s’imposant comme l’un des plus importants repères de l’enseignement secondaire, mais aussi de la vie scientifique et culturelle.

Dans ce lycée on a créé: « La Ligue Culturelle » (1891), « La Société Littéraire » (1898), « La Société Philharmonique » (1899), les revues : « Revista Noastră » (« Notre Revue ») (1912-1914 la première série ), «Milcovia » (1930), « Ethos » (1941), le premier musée d’histoire et d’ethnographie de la région de Putna, etc.

1917     1930

De grandes personnalités de la science et de la culture roumaines ont été des anciens élèves ou enseignants du lycée « Unirea »: Ştefan Neagoe, Dumitru F. Caian, l’auteur de la première monographie de la ville de Focşani, I. A. Bassarabescu, Ovid Densusianu, écrivain, professeur universitaire, philologue distingué, C. G. Giurăscu, illustre historiographe, professeur universitaire, Gh. Bogdan Duica, critique littéraire et écrivain –comptent parmi nos grands professeurs;Anghel Saligny, Simion Mehedinţi, Ion Mincu, Duiliu Zamfirescu, Ştefan Longinescu, Gh. Longinescu, Ion Diaconu, Ion Nestor, Mihai Steriade, Virgil Huzum, Emanuil Petruţ, Cornel Coman- il n’y a que quelques noms des anciens élèves illustres du lycée.

Il y a avait un temps où le titre du baccalauréat du Lycée « Unirea » était la meilleure recommandation pour l’admission à l’Université. Il est important de savoir que le lycée a fonctionné sans interruption (sauf pendant la période de guerre) depuis sa création jusqu’à présent,et que son prestige a augmenté grâce à l’assiduité, à l’abnégation et à la valeur de ses professeurs et de ses élèves.

Depuis 1997 notre institution s’appelle : Le Collège National « Unirea », par la décision du Ministère de l’Éducation Nationale, compte tenu de la tradition du lycée, mais surtout des résultats obtenus par les élèves ces dernières années.

Même si le Collège jouit d’une tradition de grande valeur de l’enseignement classique roumain, il se fait remarquer aujourd’hui par une évidente adaptation aux exigences de l’enseignement moderne.

1937     1942